La récréation dans le terrain de jeu Casa

General News, Nouvelles courantes | Comments Off on La récréation dans le terrain de jeu Casa

Pat Garneau, directrice du programme anglophone

La première journée d’école, j’ai eu le plaisir de superviser les élèves Casa dans le terrain de jeu. C’était une magnifique journée d’été, en dépit de la chaleur. Les fleurs resplendissaient, la végétation des plates-bandes était luxuriante, en particulier les fanes des buissons de saules, les bourdons puisaient le nectar des fleurs et les enfants profitaient de tout ce que notre espace magnifique leur offre.

Student riding a tricylePlaying on the playgroundStudent picking flowersDes enfants conduisaient des tricycles, se roulaient dans la pelouse, se suspendaient aux barres de suspension, d’autres étaient assis à l’ombre d’un arbre, marchaient nu-pieds dans le sable et la boue, se cachaient derrière un buisson, cherchaient des insectes, cueillaient des fleurs et se conversaient dans un « abri » de jardin. Un petit groupe de garçons ont inventé un jeu : ils ont aligné les balles rebondissantes sur la pelouse et ont pris leur élan pour atterrir sur les balles. Cette activité leur a beaucoup plu et ils l’ont répétée à maintes reprises. Une bande d’enfants creusaient dans le sable, une activité dont ils ne se lassent jamais. Plusieurs garçons versaient de l’eau le long d’un mur pour créer un lac. Quelqu’un a alors suggéré de « draguer » une rivière pour vider le lac. Lorsqu’un enfant a dit que ce n’était pas assez profond pour qu’un grand navire puisse y passer, un autre enfant a suggéré que c’était suffisant pour un bateau à moteur et il a placé un morceau de bois sur le lac. Il s’est ensuite adressé à moi pour préciser que ce n’était pas un vrai bateau à moteur. Les enfants ont versé de multiples seaux d’eau dans la rivière et dans le lac, mais l’eau s’est écoulée à travers le sable et a disparu à la grande surprise des enfants. Un enfant a suggéré de verser l’eau plus rapidement, ce qu’ils ont essayé avec un succès mitigé. Un autre a suggéré de construire une île au milieu du lac, mais ils ne pouvaient pas trouver comment y arriver. Une fille est passée, à la recherche d’un grand seau. Un autre enfant en avait deux et il a paisiblement accepté de lui en donner un. Quelqu’un d’autre a pompé l’eau pour tous ceux qui en avaient besoin. Il travaillait fort, mais ne semblait pas s’en formaliser.

En marchant à travers ces scènes diverses pendant que je supervisais, j’ai réalisé qu’en imaginant ce terrain de jeu naturel, c’est ce genre de situations qu’on espérait voir se produire. J’étais heureuse de voir notre « rêve » se réaliser. IMG_6061